les propriétaires des moulins de Liorac



Les meuniers n'étaient pas en général propriétaires de leur moulin.
Le propriétaire accordait un bail de fermage, comme pour une métairie, par un acte notarié.
Les veuves de meuniers conservaient en général ce bail et restaient aux commandes du moulin jusqu'à un âge fort avancé, avec l'aide de leurs fils ou gendres.
 
Je n'ai pas encore trouvé d'acte notarié d'un bail à ferme pour les moulins de Liorac, mais en 1881 devant Me LATERRIERE notaire à Mouleydier, un bail à ferme du moulin de Landrivie sur la commune de Lamonzie Montastruc, accordé par Mme Maine de Biran à Elie CHADOURNE du moulin de Carrieux.
En voici les termes, sans doute peu différents des autres bails à ferme de moulin :
- le bail est accordé pour 9 ans, avec la possibilité de le résilier sous certaines conditions après 4 ans
- le bail comprend les bâtiments, les terres et les prés (le meunier était aussi exploitant agricole)
- Les conditions du bail :
Le meunier reçoit le moulin en état de fonctionner.
La propriétaire devra faire récurer la chaussée du moulin sur toute sa longueus au cours des trois premières années du bail, ensuite ce travail sera pour moitié à la charge du meunier et de la propriétaire.
La propriétaire fera construire à ses frais une grue pour le maniement des meules et assurera toutes les réparations nécessaires pour la mise en état de la partie tournante qui seront faites à l'entrée du meunier et toutes les réparations qui seront faites ensuite seront à la charge de la propriétaire (mais le meunier devra nourrir les ouvriers !).
Les impôts fonciers et des portes et fenêtres sont à la charge de la propriétaire.
La propriétaire fournira chaque année douze charetées de litière et les fera conduire au moulin. Le meunier prendra à son entrée les foins, mais non les autres récoltes qu'il prendra l'année de sa sortie.
Le meunier pourra prendre son bois de chauffage mais ne pourra couper aucun arbre.

Le bail est fait à raison de 350F par an pour les 4 premières années du bail et 400F pour les cinq autres : le bail sera payé le 24 juin et le 24 décembre. A première vue, ce "loyer" semble assez élevé pour l'époque. Le meunier et tous les membres de sa famille devaient beaucoup travailler générant en contrepartie un revenu important.
Elie CHADOURNE était né au Moulin Neuf de Boissière en 1844, fils de Jean Chadourne et de Marie ARBAUDIE, marié en 1868 avec Marguerite PRALONG, couturière à Bergerac. En 1876, il habitait avec sa famille (2 enfants) au moulin de Carrieux avec sa mère Marie ARBAUDIE, veuve Chadourne, meunière de 63 ans. En 1881, il a donc pris à son compte un moulin à Lamonzie.
Les propriétaires des moulins de Liorac
Les différentes matrices cadastrales de Liorac nous permettent de retrouver les propriétaires des moulins de Liorac. Le moulin de Boissière (G328 du plan cadastral)
En 1826 (1ère matrice cadastrale), Elie VALLETON de la Roque possédait le moulin alors que, chose amusante, LASCOUPS possédait le gué !
En 1840, il est passé à VALLETON DE BOISSIERE
En 1882, il appartient à Jean LAPLACE à la Roche
Puis en 1885 à Jean-Prosper PRAT-DUMAS, qui habitait au moulin des Barreaux à Couze.
Le moulin est démoli en 1890 et en 1906, Etienne PRAT-DUMAS possède la maison restante.
Le moulin de Burette (G234 du plan cadastral)
En 1826,Jean de LASCOUPS qui habitait Liorac est propriétaire du moulin.
En 1873 (et en 1882), le moulin appartient à Jean Baptiste René de Lascoups qui habitait à St Georges de Monclard.
En 1910 c'est Edgard DURIEU DE SEVERAC qui possédait le moulin de Burette.
Selon la matrice, le moulin est en ruines en 1920 et c'est Pierre COUTOU de la Gareille qui rachète les ruines.
Le moulin de Carrieux
En 1826, PAULHIAC des Bigayres est propriétaire du moulin.
En 1839, il passe à Jacques VALLETON de la Rafigne,
puis en 1865 à Elie Célestin VALLETON DE BOISSIERE,
puis de 1866 à 1882 Jean Chéri LAVERGNE est propriétaire du moulin.
En 1910, il passe à Jules TEYSIER, taillandier au bourg de Liorac.
En 1921, c'est la veuve de Pierre TEYSSIER, née LAMBERT et Pierre SARRAZAC son gendre qui sont les propriétaires.
On peut remarquer qu'il n'apparait aucun nom de meunier dans ces listes de propriétaires, confirmant que les moulins étaient toujours exploités en fermage. Reste à trouver les actes de bail à ferme pour plus de précision...

@ Marie-France Castang-Coutou
Contact: postmaster*liorac.info (remplacer l'étoile par @)