À SAINT FELIX DE VILLADEIX



La commune de Saint Félix de Villadeix est riche de plusieurs chapelles et église construites à diverses époques. L'église paroissiale est la plus ancienne : c'est en effet une église romane largement remaniée au XVe et XIXe siècles.
La chapelle St Nicolas date du XVe siècle et la chapelle de Lapeyrouse, à l'architecture originale, du XIXe. Un pigeonnier restauré, date du XVIIIe.

Mais outre ces exemples "architecturaux", plusieurs éléments témoignent de l'occupation beaucoup plus ancienne du territoire de la commune : un tronçon de la voie romaine et, outre la motte castrale, que nous venons de décrire et qui date approximativement de l'an mil, plusieurs souterrains-refuges datant du Moyen Âge : le cluzeau de Rabart, les souterrains du Tertre du Pigeon, les deux de Cavigne et celui de la Cabane, tous décrits dans le livre de S. Avrilleau (Cluzeaux et souterrains du Périgord, Ed. Libro-Liber 2004).
La chapelle Saint Nicolas
Construite vers 1480, elle est maintenant dans l'enceinte du cimetière.
On peut remarquer son beau portail à voussures.
Selon un mémoire de Maxime de Lapeyrouse, cette chapelle St Nicolas servit longtemps de lieu de sépulture aux Rochon de Lapeyrouse
et aux Bonfils de Lavernelle. (BSHAP 1983, p72-75).
Dans la pénombre de l'église, on remarque trois sarcophages de pierre. D'où viennent-ils ?
 
La chapelle St Georges de Lapeyrouse

Cette chapelle fut construite à la fin du XIXe siècle.
Surnommée "la petite basilique St Front", en raison d'une certaine ressemblance avec l'architecture de la cathédrale de Périgueux.
Lapeyrouse est actuellement un Foyer d'accueil pour Sourds Aveugles.
 
L'église Saint Félix de Villadeix .
Il s'agit de l'église paroissiale, une église romane, qui a été fortement remaniée au XVe puis au XIXe siècle. Le choeur à chevet plat (à droite sur la photo) est la seule partie romane qui a subsisté.
La nef du XVe est à deux travées, séparées par un arc doubleau (un arc perpendiculaire à l'axe de la nef), recouvertes de travées d'ogives.
L'église actuelle présente un clocher-porche à flèche de pierre octogonale.
 
Le pigeonnier de Lavernelle
Niché dans les bois, ce pigeonnier a été joliment restauré sur les piles du XVIIIème siècle, en utilisant matériaux et techniques d'autrefois.
@ Marie-France Castang-Coutou
Contact: postmaster*liorac.info (remplacer l'étoile par @)