À SAINT FELIX DE VILLADEIX

Autour de l'an mil, les lieux fortifiés ont commencé à se développer. C'était l'époque des grandes invasions, Sarrazins, Normands ... et les fortifications étaient destinées à abriter un seigneur et sa maisonnée mais aussi à servir de refuge à la paysannerie d'alentour.
Le château à motte, construit en bois, fut le premier pas vers le château fort que nous connaissons.
Les moulins à papier de la Couze
Les deux églises romanes de Couze
Le château de Bannes
La petite église romane de Bannes
Les magnifiques peintures murales de l'église St Christophe à Montferrand du Périgord
Le rétable Tournié de l'église de Ste Foy de Belvès a retrouvé ses dorures et peintures polychromes.
Beaumont, une des bastides anglaises du Périgord.
L'église fortifiée de Beaumont et sa frise historiée.
Saint Felix de Villadeix : une motte castrale.
Saint Felix de Villadeix : église, chapelles et pigeonnier.
Le château de Clérans XIIe siècle.
L'église romane de Cause XI-XIIe siècles.
Baneuil: église à coupole et donjon du XIe siècle .

              et bientôt d'autres coups de coeur...
Le schéma ci-dessus, issu du panneau explicatif du site de St Félix, montre la structure d'une motte castrale :
- d'abord une butte de terre (1), parfois issue d'un remodelage du relief existant, mais souvent constituée de terre rapportée, et donc entièrement artificielle (les serfs fournissaient au seigneur une main d'oeuvre abondante).
- Au sommet de la butte un donjon de bois (2), à la fois tour de gué et résidence du seigneur. La motte était protégée par des palissades en bois et par un fossé(3). Le bois était trouvé sur place et la construction de cet ouvrage défensif était relativement simple et rapide, et palissades de bois et fossés permettaient de repousser les assaillants dépourvus des machines de guerre sophistiquées qui caractériseront les siècles suivants.
- La motte était complétée par une "basse-cour" (4), enceinte protégée par un talus palissade et un fossé raccordé à celui de la motte. Les principales constructions résidentielles, domestiques, agricoles ou artisanales étaient éparpillées dans la basse-cour, où se déroulait l'essentiel de la vie du château.
La motte casrale de St Félix (0°39'44" E 44°55'44" N) est bien visible sur la photo satellite : elle a une forme ovoïde d'environ 45 m de long sur 40m de large, mais on ne perçoit plus les limites de la basse-cour, perdue sous les arbres et les broussailles.
Des fouilles pourraient peut être en révèler le tracé.
Elle se situe au NNO de Caveroque, à environ 1km de la Pouleille et donc à proximité de la voie romaine qui passe à Liorac et conduit de Bergerac à Brive.

Un fossé encore bien marqué entoure la butte. La hauteur totale, du fond du fossé au sommet de la motte ne dépasse pas 5-6m.

Eglise, chapelles et pigeonnier à St Félix

@ Marie-France Castang-Coutou
Contact: postmaster*liorac.info (remplacer l'étoile par @)