L'intérieur de l'église



Après le Concile Vatican II (1962), beaucoup d'églises ont été "épurées", subissant parfois des transformations intérieures majeures. L'église de Liorac n'y a pas échappé comme le montre la photo actuelle à comparer avec la carte postale de l'église prise bien avant les transformations : les pierres ont été mises à nu et jointées selon la tendance de l'époque. L'autel, auparavant contre le mur du fond de l'église, sous le rétable, a été rapproché, le prêtre faisant ainsi face aux fidèles. L'autel et le rétable en noyer sculpté, qui constituaient un ensemble homogène, ont ainsi été séparés . Le mur du fond, décoré de cartouches soulignés de doré, qui abritaient peut être autrefois des peintures, n'a heureusement pas été touché et on peut toujours y admirer le grand tableau représentant la cruxifiction de Jésus.
Les photos ci-dessous montrent la nef avec sa voute lambrissée et les chapelles latérales voutées, rajoutées au 17 ème siècle, conformément à la description de 1688. On aperçoit sur le mur de droite une tribune qui permettait d'assister aux offices sans être vu, mais à qui était-elle destinée ? A la droite de l'actuelle porte d'entrée, une ouverture au ras du sol probablement destinée à déposer dans l'église les nouveaux-nés que l'on abandonnait. L'étude des registres paroissiaux montre que l'abandon d'enfants était heureusement rare à Liorac.
Un grand merci à Annie et à Régine pour les visites détaillées et commentées du clocher et de l'église.
 

L'autel et le rétable...

@ Marie-France Castang-Coutou - postmaster*liorac.info (remplacer l'étoile par @)