Fibule mérovingienne

Les châteaux mérovingiens
des environs de Liorac

 
En Périgord, des ruines de vieux châteaux se cachent au fond des forêts.
Moins spectaculaires que les forteresses du Moyen-âge, ces châteaux en ruines sont beaucoup plus anciens et assez peu connus.

C'est le cas des châteaux mérovingiens ...
 
Les Mérovingiens
Durant les premiers siècle de notre ère, la Gaule était sous domination romaine. A l'est, les peuples germains étaient en constante migration et bientôt les Francs, des tribus germaniques de guerriers, pénètrèrent dans l'Empire Romain, d'abord légalement puisque certains furent intégrés dans l'armée romaine! Avec le déclin de l'empire les migrations franques s'intensifièrent.
Une des grandes familles franques, celle de Chidéric Ier, fils de Mérovée, va s'imposer et fonder la première dynastie royale franque, la dynastie mérovingienne du nom de son ancêtre Mérovée.
Clovis,le fils de Childéric, fut à la suite de son père, roi des Francs et il se convertit au christianisme.
Clothaire, un des fils de Clovis, devint à son tour Roi des Francs et on trouve dans sa lignée le roi Dagobert qui donna l'Aquitaine au duc Boggis, père de Eudes, qui fut suivi par Hunoald et enfin par WAIFRE le dernier Duc d'Aquitaine.
Eudes aurait participé à l'armée franque réunie par Charles Martel pour la bataille de Poitiers en 732 face à l'armée arabo-musulmane.

WAÏFRE (~730-768) Le dernier des princes mérovingiens résista toute sa vie aux attaques de Pépin-le-Bref qui voulait annexer à son royaume la province d'Aquitaine alors que Waïfre souhaitait conserver l'indépendance des Aquitains. Apès l'avoir poursivi longtemps de château en château, Pépin le Bref le fit assassiner en soudoyant un de ses serviteurs en 768.
En Périgord, le fief de Waïfre était le château de Roussille, sur la commune de Douville, non loin de Villamblard
Sur une butte, il ne subsiste que quelques pans de murailles, d'au moins 1 mètre d'épaisseur, les restes d'une tour avec sa meurtrière : il s'agissait manifestement d'une position défensive forte.

Mais pourquoi évoquer ces châteaux mérovingiens des environs de Liorac ?
Tout simplement parce qu'un mystère subsiste à Liorac ! En effet, Adolphe Joanne, un journaliste et homme de lettres français du XIXème publia une série de guides pour diverses contrées : ces guides, riches de renseignements de toute espèce, devinrent en 1919 "les guides bleus".
Sur la notice de Liorac, on pourrait penser trouver conseillée la visite de l'église du XIIème et des châteaux du XVI et XVIIème, mais curieusement ces monuments ne sont même pas évoqués !

Selon Joanne,les restes du château du Repaire étaient la seule curiosité intéressante à Liorac !

Perdues dans la forêt au fond d'une propriété privée, les ruines du Repaire laissent imaginer un bâtiment important, peut-être les restes d'un autre château mérovingien ? Des spécialistes apporteront peut être un jour une réponse ...
Références :
* Un site de médiévalistes anglais, extrêmement documenté dans lequel on peut trouver la dynastie mérovingienne et l'histoire des ducs d'Aquitaine
* et sur le site gallica de la Bibliothèque Nationale de France : Géographie du département de la Dordogne par Adolphe Joanne 1877

@ Marie-France Castang-Coutou
Contact: postmaster*liorac.info (remplacer l'étoile par @)